Qu'est-ce que l'encens oliban, myrrhe ou santal ?

Encens ou myrrhe

L’encens et la myrrhe ont été deux des trois cadeaux avec l’or apportés par les Rois Mages à la naissance de l’Enfant Jésus. On célèbre cette venue dans la religion chrétienne à l’occasion de la Galette des Rois.

Zoom sur la myrrhe : il s’agit de cristaux de résine allant du brun-jaune à rougeâtre.

Il en existe deux sortes, celle récoItée en Somalie et une qui vient du Yémen. Elle est en effet la résine d’une plante qui pousse dans le désert. Cette plante s’appelle Mirra Commyphora. Dans l’Histoire Biblique il s’agit d’un des cadeaux apportés par les Rois Mages à l’Enfant Jésus. Il a fait partie en effet des marchandises apportées par les Caravanes tout comme l’encens oliban.

Celle qui provient de Somalie est de qualité supérieure. La résine y est chaude et sensuelle. Elle a pour vertu d’être relaxante, calmante. Ainsi, elle est utilisée pour ces caractéristiques mais aussi car elle permet de purifier l’air et les voies respiratoires. Le prix de la myrrhe est très élevé.

Traditionnellement elle était utilisée au Yémen durant les cérémonies comme les mariages où les femmes l’utilisaient placée dans des encensoir mis sous leur jupe pour parfumer leur corps et leurs vêtements.

Par ailleurs, dans le rite hébreu du Cantique des Cantiques la myrrhe devait s’écouler de façon spontanée de l’arbre. Dans la religion, elle était aussi utilisée par les Grands Prêtres dans la préparation des huiles saintes.

Dans l’Histoire, elle a aussi servi aux femmes des rois de Perse pour se parfumer, les vêtements royaux étaient aussi imprégnés et embaumaient cet encens.

Considérée comme riche en énergie positive et utile pour combattre la fatigue mentale et la confusion.

Pour les égyptiens il évitait la folie permettait de calmer l’esprit ou encore de détendre les nerfs. La déesse de la myrrhe est Myrrha (en grec ancien Μύρρα / Múrra) qui aurait été transformée en arbre à myrrhe après avoir eu une relation avec son père et donner naissance à Adonis.

Pourquoi or encens et myrrhe ? : Ces trois cadeaux apportés par les Rois Mages à la naissance de l’Enfant Jésus ont une nature précieuse déjà à l’époque il s’agit de cadeaux dignes d’un roi. Pour aller à la rencontre du nouveau nés les mages ont suivi l’étoile pour se guider alors qu’ils venaient de loin, d’une terre où ils ont pu récolter ces trois précieux présents. Bien qu’il soit difficile de donner la signification précise de ces cadeaux, manque d’explication dans l’évangile il est traditionnellement donné les significations suivantes : l’or ferait référence à la royauté de l’enfant, la myrrhe à son humanité et enfin l’encens à sa divinité. 

Encens ou oliban

Qu’est-ce que l’encens oliban ?

L’encens oliban est considéré comme l’encens « véritable ». Il correspond à toutes les résines provenant de l’arbre Boswellia et plus particulièrement du Boswellia sacra qui l’une des principales espèces du genre Boswellia il est un arbre de la famille des Burséracées. Il s’agit d’un petit arbre tortueux à feuilles caduques qui peut se constituer d’un à plusieurs troncs et faire une hauteur de 2 à 8 m. Il pousse dans des endroits chauds avec des sols calcaires.

On le retrouve dans les zones désertiques de la corne africaine et des hauteurs du sud de la péninsule arabique. Les principaux pays sont la Somalie, l’Ethiopie, le Yémen ou Oman. Son écorce à la texture du papier pèle facilement et ses jeunes branches sont recouvertes de duvet.

Leur production de résine aromatique peut aller jusqu’à dix kilos par an. Cette résine a des vertus apaisantes. Une fois au contact de l’air chaud la résine se solidifie et sont collectées deux à trois semaines après leur durcissement. La meilleure saison de collecte serait l’automne suite à l’incision faite durant l’été sur l’arbre qui constitue l’encens dit blanc en opposition au roux qui est recueilli au printemps suite à l’incision hivernale.

Qu’est-ce que l’encens de benjoin ?

Originalement, l’encens de benjoin provenait de l’Extrême Orient ou encore de l’Indochine. Il s’agit de la résine qui est prélevée de l’arbre du Benzoe Siam. Toutefois, il est trop intense à lui tout seul. C’est pourquoi on le mélange avec de la cannelle et du bois de Santal pour un effet apaisant. Il peut aussi être mélangé à de l’encens ou du cèdre et permet d’élever l’esprit et accéder d’autres plans spirituels.

Quelques autres types d’encens

Encens de Cèdre

Le Cèdre est une essence originaire de Mésopotamie il y était considéré comme l’arbre des révélations et est associé à l’arbre de l’Eden. Les fumées de l’encens du Cèdre apportent une suggestion surnaturelle qui symbolise la force intérieure et l’estime de soi mais aussi la purification de l’environnement des énergies négatives.

Encens de Ladan

L’encens de Ladan est issu du d’un arbuste résineux le Cistus reticus qui est une essence que l’on retrouve autour du bassin méditerranéen en particulier en Crète. Les vertus de cet encens sont qu’il renforce la sensibilité, la perception de soi et il a aussi comme atout d’amplifier les souvenirs et de nourrir l’imagination. En général il aide à trouver la stabilité intérieure et la solidité.

Encens de Storax

Le Storax est un buisson de Mésopotamie qui sécrète un baume liquide – le Storace perçu comme le parfum des festivités insufflant énergie et vigueur ainsi que sensualité. Cet arôme rappelle l’ambre et qui est maintenant vendu sous forme de « gomme de storax ».

Encens de santal

Ce bois est originaire d’Inde Orientale il vient du bois de l’arbre Santalum. Une fois brûlé l’encens de santal renforce l’énergie vitale et combat le stress et les névroses. Il est efficace contre les maux de tête.

L’encens et le thé

Les amateurs d’encens sont généralement amateurs de thé. Il existe dans la culture japonaise des cérémonies bien définies pour les deux pratiques. Nous retrouvons le même dépouillement et la même rareté dans le geste. Les maitres de thé utilisent des bâtons à parfum léger pour ne dénaturer le thé.

L’encens purifie et contribue à la sérénité de la cérémonie de thé. Selon les saisons les encens à brûler seront différents. A l’entrée de l’hiver on choisira un encens qui dégage une douce chaleur.